• Faites entrer l'accusé - la french connection

     

     

     

     

     

    FAITES ENTRER L'ACCUSE - LA FRENCH CONNECTION (09.04.2005) 

     

    Pour apprécier les vidéos - cliquer sur le logo de RADIONOMY le fond musical sera supprimé

      

    Synopsis : 1962. Chaque jour, des dizaines d'Américains meurent d'overdose à cause d'une héroïne très pure, importée directement de Marseille. La police américaine tente de mettre fin à ce trafic entre la France et New York.

     

    Faites entrer l'accusé - French connection

    Cette année-là, Jacques Angelvin, animateur de la télévision française, était arrêté à New York après avoir débarqué plus de cinquante kilos d'héroïne cachés dans sa voiture.

    C'est de son histoire que s'est inspiré William Friedkin pour réaliser son film «French Connection».

      

      

    Sonny Grosso, le policier qui a arrêté Angelvin, raconte les longues planques et les filatures.

      

    Lucien Aimé-Blanc, ancien policier marseillais, revient avec Christophe Hondelatte sur les circonstances qui ont fait de Marseille la plaque tournante du trafic d'héroïne.

     

      

     

      

      

    La French Connection (litt. « filière française »), parfois appelée Corsican Connection (« filière corse »), est une appellation d'ensemble pour désigner la totalité des acteurs qui prirent part à l'exportation d'héroïne aux États-Unis depuis la France.

     

    Malgré les idées reçues, il s'agissait non pas d'une seule et même organisation mais d'une multitude de réseaux et d'équipes implantés pour la plupart à Marseille et Paris, ainsi que dans des villes moins en avant comme Bordeaux ou Le Havre. Importée en France depuis l'Orient (Turquie, Indochine, Syrie), la morphine-base était ensuite transformée en héroïne dans des laboratoires installés pour la plupart dans le sud de la France pour finalement prendre la route des États-Unis et du Canada.

     

    Les trafiquants français étaient à cette époque les principaux fournisseurs des organisations criminelles américaines et le crime organisé corse jouait un rôle central.

     

    Ce système avait été imaginé par les gangsters marseillais Paul Carbone et François Spirito dans les années 1930 à une échelle assez restreinte. Avant que le marché n'explose dans les années 1950 et 1960, sous le règne d'Antoine Guérini, époque où l'ensemble des réseaux de la French Connection envoyait en moyenne 270 kg d'héroïne mensuels aux États-Unis. En 1970, le trafic de la French Connection était estimé entre 40 et 44 tonnes par an, soit 90 % de la consommation d'héroïne américaine.

     

    Auguste Ricord, François Spirito, Jean-Baptiste Croce, Joseph Cesari (le "chimiste" pour la préparation de l'héroïne), Paul Mondoloni, Jean-Claude Kella, Salvatore Greco ou encore Nick Venturi sont quelques-unes des figures marquantes de la French Connection.

     

    La French Connection traitait avec les parrains mafieux italo-américains Lucky Luciano et Meyer Lansky. La French Connection aurait été financée par l'argent de la Carlingue par l'intermédiaire d'Auguste Ricord, agent de Lafont.

    sources  WIKIPEDIA


     

      

    « Faites entrer l'accusé - Les amants mauditsFaites entrer l'accusé - Marie-Louis POLIDORI, l'huissier hors-la-loi »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter